Katsuni : “Les prostituées et les actrices porno sont en quelque sorte cousines”

Partager :

envoyer l'article par mail envoyer par mail

La prostitution doit-elle être abolie ? Devant l’unanimité des groupes politiques, le débat gronde. Egalement marquée socialement mais un peu moins clandestine, l’activité d’acteur et en particulier d’actrice pornographique m’a parue intéressante pour en savoir plus sur la possibilité d’assumer socialement ces métiers stigmatisés et stigmatisants.

JPEG - 33 ko

Actrice porno depuis 2001, Katsuni prend la parole hors du champ du porno (mais toujours autour de la sexualité) dès 2004, dans une émission sur Canal Jimmy ou dans un documentaire sur sa carrière naissante diffusé sur MCM en 2005. En 2011, elle ouvre un blog sur le site des Inrocks et commence aussi une chronique sur le Plus de l’Obs. Chef d’entreprise autant qu’actrice, elle s’est prêtée avec plaisir et gentillesse au feu de mes questions “originales” (il parait que d’ordinaire on lui demande plutôt sa position préférée).

Actrice porno, c’est un métier “comme les autres” ?

C’est un vrai métier mais un métier d’image et de performance. En cela il est comparable à tous les métiers dits artistiques ou sportifs même s’il est dans un autre registre. Le fait que je sois chef d’entreprise signifie que j’ai décidé de dépasser cette contrainte en devenant le propriétaire de ma marque. J’ai donc une société qui produit des films X mais aussi de la lingerie. Et en effet cette activité de chef d’entreprise est un métier comme un autre, ça reste du business. En revanche je ne peux pas dire que le métier d’acteur ou actrice X soit vraiment un métier ordinaire dans le sens où il implique un rapport particulier à son corps et à sa sexualité et qu’il touche aux tabous d’une société. Moralement il restera toujours marginal, mais c’est aussi ce qui fait son succès !

Quelles sont les différences entre être actrice porno et faire de la prostitution ?

Ce sont deux métier différents mais qui appartiennent tous deux à l’industrie du sexe. L’un est axé sur l’image et sa diffusion, l’autre sur une prestation effectuée directement avec le consommateur. Être acteur ou actrice porno, comme son nom l’indique c’est être acteur, jouer, exprimer, montrer, et ce pour les besoins d’un produit pré-déterminé (photos, vidéo). Il y a rapport sexuel (parfois simulé pour les versions “softs”) entre des partenaires de même profession. Leur rapport sexuel sera “dirigé” par un réalisateur en fonction d’un cahier des charges (lieu, pratiques..) de la société vendant ensuite à un public précis. Le/la prostitué(e) ne vend pas son image mais exerce son activité dans un cadre privé. Elle a un rapport avec un “particulier”, un individu qui n’exerce pas le même métier , qui peut être anonyme ou “un habitué”. Sa fonction est de satisfaire les besoins sexuels de l’autre , d’aller même parfois au-delà dans le rapport affectif ou humain. Dans les deux cas l’actrice porno et la prostituée sont payées pour effectuer un acte de nature sexuelle mais pour des raisons différentes, et dans un cadre de travail différents. Elles sont donc en quelque sorte cousines.

Peut-on parler globalement de “travail du sexe” ?

Lire la suite sur lexpress.fr

Version imprimable de cet article Version imprimable

1 Message


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]