Cocaïne : le prix baisse, la consommation croît

Partager :

En France 400 000 personnes consommeraient de la cocaïne. Un business qui se veut florissant sur le marché de l’hexagone, les dangers classés en second plan.

JPEG - 22.1 ko

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies vient de publier son rapport annuel. Dans ce document de 232 pages environ, l’organe rappelle que la cocaïne tue. Mais alors, que le cliché d’une drogue festive et sans danger comme le pensent certains consommateurs, n’a vraiment plus raison d’être. De fait, le chiffre d’affaire de la cocaïne s’estime à 902 millions d’euros à peu près sur une année. Soit pour un volume de 15 tonnes de poudre. Le cannabis génère plus ou moins le même chiffre d’affaires mais pour 200 tonnes vendues. Ainsi un gramme de coke dégage une trentaine d’euros contre seulement 3 pour le cannabis.

En effet, près de 9 Français sur 10, estiment que la cocaïne est dangereuse dès son expérimentation, poudre, crack ou free base. Sous toutes ses formes, cette drogue est devenue plus accessible, moins chère —à 60 € le gramme—. Près d’1,5 million personnes l’ont ainsi déjà expérimentée. En 10 ans, sa consommation a considérablement augmenté atteignant un taux de près de 4% en France. La cocaïne passe ainsi comme le deuxième produit illicite consommé au pays de Gaulle après le cannabis, devenue également un fidèle compagnon des soirées de jeunes. En quelque sorte elle s’est démocratisée. Et comme une nuée de poussière, la Cocaïne a envahit la plupart de rues des cités françaises. Les endroits stratégiques de vente étant selon les indications du rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), les discothèques, les lieux de concert, au travail….

De toute évidence, l’OFDT précise encore dans son rapport que de 2000 à ce jour, le nombre d’usagers impliqués dans la consommation de cette drogue on ne peut plus tuant a triplé en France, avoisinant désormais les 400 000. Une enquête réalisée auprès des Français par l’organe indiquant en outre, que cette drogue est celle qui cause plus de problème de santé. Et pourtant depuis un certain temps, les réseaux de trafic se multiplient comme l’indique le rapport. La vente au détail représenterait quelque chose comme une bagatelle d’environ 900 millions d’euros chaque année. En tout cas, la Coke, constate encore l’Observatoire s’est ainsi banalisé à cause de la chute considérable de son coût. Du coup la conso augmente, les complications avec. Reste à la République de jouer sa carte.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?