Afghanistan : au moins neuf morts à la suite des Corans brûlés

Partager :

JPEG - 56.9 ko

Au moins neuf personnes -huit civils et un policier afghan-, sont morts ce vendredi 24 février 2012 en Afghanistan, lors de manifestations anti-américaines contre l’incinération de Corans dans une base militaire américaine mardi dernier. Ces neuf décès, confirmés par Sediq Sediqqi, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, portent à 24 morts le bilan des quatre premiers jours de manifestations, dont deux soldats américains, d’après un comptage de l’AFP. Il y a aussi une centaine de blessés par balle. La majeure partie des victimes ce vendredi provient de la province d’Herat (ouest), réputée pour être l’une des plus calmes du pays. Une cinquantaine d’autres personnes ont également été blessées dans la province d’Herat vendredi, d’après Moheedin Noori. Un homme est décédé en essayant de s’introduire dans un camp de l’Equipe de reconstruction provinciale, une unité composée de civils et de militaires, souvent étrangers, dans la province de Baghlan (nord-est). Un autre manifestant est mort dans le Nangarhar (est), selon M. Sediqqi. D’après le porte-parole du ministère de l’Intérieur, la bombe a explosé dans la province de Khost (Est) au passage d’un cortège. A Kaboul, de nombreux étrangers, depuis jeudi, obéissent à des consignes de sécurité et ne quittent pas leurs domiciles.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?