Belgique : un imam tué à Bruxelles

Partager :

Le drame est survenu dans l’incendie d’une mosquée chiite de la capitale européenne.

JPEG - 21.2 ko

Le feu mis lundi soir à une mosquée chiite de la ville de Bruxelles, a tué l’imam, et faisant un blessé. Le même feu, a détruit en grande partie l’édifice religieux. Le bâtiment visé, une mosquée chiite de la ville de Bruxelles, est la plus importante parmi les quatre que compte la région Bruxelloise, peuplée de plus d’un million d’habitants environ. Elle porte le nom de mosquée "Rida", et est située dans le quartier d’Anderlecht dont la forte population est faite en majorité d’immigrée, et de musulmans particulièrement. Lors d’une conférence de presse tenue par le substitut du procureur, Jean-Marc Meilleur, « un homme, armé d’une hache et d’un couteau, est entré dans l’édifice et y a répandu de l’essence avec des "accélérant" pour propager l’incendie », a-t-il précisé.

Le feu s’est donc rapidement propagé et a ravagé une grande partie du bâtiment. L’imam de la mosquée, Abdallah Dadou, âgé de 46 ans et père de quatre enfants selon des fidèles, a péri victime d’intoxication par la fumée dégagée, en tentant de s’échapper du bâtiment, d’après quelques témoignages. Il Un autre responsable de la mosquée, ayant tenté en vain avec l’imam d’éteindre l’incendie, a réussi in extremis à sortir, mais a été légèrement blessé par l’inhalation de la fumée. « A l’heure actuelle, il y a un seul suspect », a indiqué le substitut du procureur, sans exclure qu’il puisse y avoir des complices. Son nom n’a pas été divulgué et le procureur a souligné qu’il était trop tôt pour évoquer une piste. « On laisse toutes les portes ouvertes », a-t-il dit. Alors que des représentants musulmans chiites en Belgique ont mis en cause le mouvement salafiste sunnite, sur la base des témoignages de fidèles présents sur place au moment des faits. "Le centre islamique Rida avait déjà dû être placé sous la protection de la police voici quelques années" à la suite de menaces des salafistes, a dit la vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praile, elle-même chiite.

La communauté sunnite étant largement majoritaire à Bruxelles, les chiites eux, ne représentent qu’une infime partie des musulmans dans la capitale belge. La ministre belge de l’Intérieur, Joëlle Milquet, s’est dite « très choquée par les faits qui se sont produits ». Faits, qu’elle aurait condamnés avec fermeté et indignation. Le dernier attentat visant un imam à Bruxelles remonte à 1989. Abdullah Muhammad al-Ahdal, originaire d’Arabie Saoudite, avait été assassiné par balles, ainsi que son adjoint, dans un crime jamais élucidé par les enquêteurs belges.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?