Cameroun : les législatives reportées

Partager :

La décision a été prise hier à l’Assemblée nationale camerounaise. Les législatives se dérouleront à une qui n’a pas encore fixée.

JPEG - 24.2 ko

L’Assemblée nationale a adopté lundi février 2012, un projet de loi qui fixe le report des législatives à une date ultérieure. L’annonce a ainsi été faite au cours de la séance et transmise en directe sur le poste national. Ainsi, l’on a appris de l’AFP, que les législatives pourront se tenir en février 2013 si les opérations de refonte (totales) des listes électorales avec les techniques biométriques sont achevées et les conditions matérielles et financières réunies. On constate donc ici une prolongation de « de six mois éventuellement renouvelable », selon que l’indique le texte adopté lundi dernier.

Lors des échanges à l’Assemblée nationale, les députés ont également préconisé une prolongation de deux ans de leur mandat. Mais le gouvernement a estimé qu’il fallait « maintenir la durée de six mois, avec la possibilité de la renouveler éventuellement si toutes les conditions n’étaient pas réunies pour la tenue des législatives », a expliqué le ministre chargé des relations avec les Assemblées Amadou Ali. Alors que le mandat des députés élus en 2007 pour 5 ans aurait du s’achever le 21 août 2011 – et les législatives organisées avant cette date-.

En mémoire, En février dernier, Elecam annonçait qu’elle reprenait totalement l’ensemble des opérations d’inscription sur les listes électorale, tous les électeurs devant se réinscrire, dans la perspectives des législatives. Puis, le gouvernement a cédé à une vielle revendication de l’opposition en acceptant l’introduction de la biométrie dans le processus d’inscriptions sur les listes électorales.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?