Condamné, Arnaud Montebourg reste au gouvernement

Partager :

JPEG - 4.9 ko

Mauvais timing pour Arnaud Montebourg. Tout juste ministre et déjà condamné.

En effet, le ministre du Redressement productif a été condamné mercredi 23 mai par le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris et doit verser un euro de dommages et intérêts aux ex-dirigeants de SeaFrance pour injure publique. A l’UMP, des voix notamment celle de Nadine Morano, s’élèvent pour réclamer sa démission. Une hypothèse totalement exclue par le premier ministre, Jean-Marc Ayrault qui pourtant affirmait le 14 avril dernier dans un entretien au Journal du dimanche que “toute condamnation qui disqualifierait un responsable politique pour des actes contraires aux valeurs de la République conduirait à l’exclure du gouvernement (…). Aucun membre du gouvernement n’est aujourd’hui dans ce cas de figure”.

Pour rappel des faits ; en septembre 2011, Arnaud Montebourg, alors en pleine campagne pour la primaire socialiste, avait fait une visite à Calais (Pas-de-Calais), dans les locaux du Syndicat maritime Nord-CFDT. “On parle souvent de patrons voyous, là il s’agit d’une entreprise publique, c’est curieux... On ne fera pas de miracle, mais on peut dire à la SNCF que s’ils sont des incapables et qu’ils ont mis des escrocs à la tête de SeaFrance, ils vont l’aider à se relever”. Ces propos avaient été repris dans La Voix du Nord le 27 septembre.

Se sentant offensés, les cinq dirigeants avaient assigné l’élu socialiste pour injure. Mercredi, la 17e chambre civile du TGI de Paris n’a pas retenu dans l’injure les termes d’“incapables” et de “patrons voyous” mais a jugé que le terme “escrocs” était “incontestablement outrageant”. Le tribunal a par contre débouté les demandeurs de leurs poursuites contre La Voix du Nord. M. Montebourg devra verser un euro de dommages et intérêts et 3 000 euros de frais de procédure.

“La peine est symbolique, mais la condamnation d’un ministre est embarrassante pour François Hollande...”

“La seule chose qui me paraît intéressante dans cet épisode, c’est de savoir quel sera le comportement du président Hollande, qui a donné à notre famille politique pendant des mois et des mois toutes les leçons de morale possibles, y compris en demandant systématiquement de couper la tête des ministres du gouvernement Sarkozy dont il bafouait régulièrement la présomption d’innocence”, a déclaré le patron de l’UMP, Jean-François Copé.

Sur les plateaux de BFM tv, l’ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati a elle estimé que le motif pour lequel Arnaud Montebourg a été condamné est “contraire aux valeurs de la République”. “La République n’accepte pas qu’on puisse injurier l’autre”, a-t-elle affirmé sur le plateau de BFM TV.

En campagne pour les législatives du 10 et 17 juin 2012, depuis lundi, la droite pourrait jouer de cette condamnation pour “faire barrage”
à la gauche.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?