Côte d’Ivoire : le Premier ministre a remis sa démission au président de la République

Partager :

Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a présenté jeudi dernier, la démission de son gouvernement au président Alassane Ouattara qui l’a acceptée.

JPEG - 26 ko

« Ma qualité de député ne me permet plus d’occuper des fonctions dans le pouvoir exécutif. C’est pourquoi je décide de rendre ma démission ainsi que celle du gouvernement que j’ai dirigé », cet extrait de ladite lettre, porte l’estampille M. Soro, lors d’une cérémonie retransmise en duplex à la télévision nationale ivoirienne, ce jeudi 8 mars 2012. « J’ai eu grand plaisir poursuit-il entre les lignes de son communiquer, à travailler avec vous. J’ai aussi eu la chance d’avoir une équipe compétente et déterminée », lit-on encore sous la plume de ce Premier ministre de l’ancien président déchu de la Cote d’Ivoire, Laurent Gbagbo, actuellement traduit devant la Cours pénal internationale.

Élu dans la circonscription de Ferkéssédougou (nord), il faut dire que cette démission du gouvernement de Guillaume Soro, intervient après la proclamation ce jeudi des résultats définitifs des législatives qui ont eu lieu en décembre 2011. Résultats, qui ont confirmé la victoire du parti du président Ouattara à ce scrutin, boycotté par le camp de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo. De faite, la riposte de M. Ouattara a été immédiat face à cet acte de celui qui depuis hier se fait identifier comme ancien Premier ministre de la Côte d’Ivoire n’affirmait-il pas que : « Selon le principe de séparation des pouvoirs, vous avez remis votre démission ainsi que naturellement celle du gouvernement. J’en prends acte », a-t-affirmé, non sans rendre un vibrant hommage à celui qu’il estime comme son "jeune frère".

« Grâce à vos efforts inlassables, vous avez amené la Côte d’Ivoire à des élections libres et transparentes en 2010. Vous vous êtes mis du côté de la vérité et de la démocratie et votre action a été plus que déterminante », soulignait donc le président dans son topo. Selon un communiqué de la Commission électorale indépendante (CEI) proclamant les résultats définitifs, le Rassemblement des républicains (RDR) de M. Ouattara a obtenu 138 des 253 sièges, soit 54,54%. Le poste de Premier ministre avait été promis fin 2010 au PDCI, dans une alliance politique lors du scrutin présidentiel de novembre 2010. Le désormais ancien Premier ministre, et chef de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN, en voie de dissolution), Guillaume Soro pourrait se présenter à ce scrutin, selon des observateurs à Abidjan.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?