Football féminin : la Fifa acceptera-t-elle le port du voile

Partager :

La réponse du président de la Fédération internationale de football qui a reçu une lettre ouverte ce mercredi, est attendue par les féministes.

JPEG - 49.1 ko

Plusieurs organisations féministes, dont Ni putes ni soumises, ont exprimé leur crainte de voir la Fédération internationale de football (FIFA) autoriser le port du voile islamique par les footballeuses. L’information a été rendue publique ce mercredi matin par l’AFP. Ces dernières, dénoncent outre mesure, une "régression" et y voient du coup, la main du richissime Qatar, incontournable dans le monde du sport. Une crainte qui de toute évidence, ne s’inscrit pas comme un fait de hasard car, dimanche dernier à Narbonne (Aude), un arbitre a refusé de diriger un match entre Narbonne et le Petit-Bard Montpellier.

Les joueuses visiteuses s’étaient présentées sur le terrain la tête couverte d’un foulard. Mais bien avant (en début de ce mois de mars), l’IFAB, organe gardien des lois du foot, s’est dit favorable au port du voile dans les compétitions organisées par la Fédération Internationale de football (FIFA), et dont la décision finale est attendue le 2 juillet 2012. "On espère que la FIFA ne va pas prendre cette décision" qui serait "une régression vis-à-vis des femmes", a estimé Asma Guefini, présidente de ‘‘Ni putes ni soumises’’. Selon elle, la présence de joueuses voilées à Narbonne est due au fait "que la FIFA a commencé à hésiter sur le sujet". Elle voit derrière la prise de position des instances sportives internationales le poids économique de certains pays du Moyen-Orient, notamment du richissime Qatar, qui se prépare à organisé de la Coupe du Monde en 2022 et qui, à travers sa chaîne Al-Jazira Sport, a acheté des droits de retransmission de matches de football.

"On peut y voir l’influence du prince Ali Bin al Hussein [de Jordanie], qui est un des vice-présidents de la FIFA [il y en a six en tout] et évidemment du Qatar et sa surface financière", a déclaré une source sous couvert de l’anonymat. La Ligue internationale des femmes, Femix’sports et la Coordination française pour le lobby européen des femmes (CLEF) avaient rédigé en décembre une lettre ouverte au président de la FIFA, Sepp Blatter, pour lui demander de ne pas accepter le port du voile.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?