Hollande au sujet de Borloo et Veolia : "Dans quel monde vit-on ?"

Partager :

JPEG - 51.5 ko

En visite à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), François Hollande a fermement dénoncé l’éventualité d’une arrivée de Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia. "Il y a une confusion au sommet de l’Etat qui est préjudiciable à ce que doit être la République. On ne peut pas admettre qu’il y ait une volonté de mêler ainsi la politique et les affaires. Mais dans quel monde vit-on ? Est-ce le candidat des conseils d’administrations qui se présente devant les Français ?", s’est emporté le candidat socialiste, qui a promis d’"en finir avec cette conception des affaires et de la République" et de défendre une "République impartiale".

Alors que la droite s’inquiète de la "chasse aux sorcières", selon les mots de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui pourrait avoir lieu s’il était élu, M. Hollande a reconnu qu’"il y a, dans la police particulièrement, quelques hauts fonctionnaires particulièrement liés au pouvoir actuel", et qu’"il y aura nécessairement des changements". Il s’est en revanche voulu rassurant vis-à-vis de "ceux qui ont bien fait leur travail". "Ils n’ont rien à craindre et au contraire tout à espérer", a-t-il precisé.

Interrogé sur les attaques proférées contre lui par Nicolas Sarkozy, M. Hollande souhaite rester fidèle à la ligne qu’il s’est fixée. "Chacun mène la campagne comme il l’entend. Moi, je ne participe pas de la violence, ni de l’agressivité. Ce ton n’est pas digne de la fonction à laquelle je suis candidat. Si M. Sarkozy veut être dans le registre de l’agressivité, je le laisse. Cela ...

Lire la suite sur Lemonde.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?