Hollande président : ce qui va changer pour les salariés

Partager :

"Je veux faire prévaloir la justice au travail", promettait le candidat socialiste dans son programme. Maintenant qu’il est élu, que va-t-il proposer aux salariés ? Tour d’horizon de ses principales idées.

JPEG - 7.3 ko

Parmi les "60 engagements" pris pendant sa campagne, François Hollande a promis de rétablir la "justice au travail". Comment et pour qui ? Entre propositions inédites et réaffirmation de grands principes, le point sur les principales mesures prévues pour les prochaines années.

Un senior gardé pour un jeune embauché

Telle est la philosophie du "contrat de génération", mesure emblématique de François Hollande dans sa lutte contre le chômage. Concrètement, le socialiste exonèrerait de cotisations sociales l’embauche d’un jeune de moins de 30 ans en CDI, accompagné dans l’entreprise par un "senior" de plus de 55 ans, dont le salaire serait, lui, allégé des seules cotisations chômage. 500.000 contrats de ce type sont prévus dans les cinq ans à venir.

L’égalité homme-femme, c’est maintenant ?

En matière d’égalité au travail, François Hollande veut sanctionner "plus sévèrement" les entreprises qui ne respectent pas leurs obligations. La loi prévoit pour l’instant une amende de 1% de la masse salariale pour celles qui n’ont pas conclu un accord collectif ou un plan d’action sur la question. Peu, voire pas du tout dissuasif. Le nouveau président agite donc la menace d’une suppression des exonérations de cotisations sociales pour les patrons qui n’auront pas tenu leurs engagements au bout d’un an. Comme sous le premier mandat de Mitterrand, un ministère des Droits des femmes devrait veiller au respect de la parité. Une demande des associations féministes, mais aussi de la patronne du Medef, Laurence Parisot.

La chasse aux contrats précaires

Pour Hollande, défendre l’égalité homme-femme, c’est aussi lutter contre la précarité au travail : les entreprises qui ont le moins recours aux CDD et à l’intérim pourraient payer moins de cotisations chômage que les autres. Une idée "plutôt originale, mais sa mise en oeuvre est complexe et insuffisamment détaillée", jugeait récemment le collectif Génération précaire. Les entreprises de plus de 500 salariés seront quant à elles obligées de faire "certifier annuellement la gestion de leurs ressources humaines, au regard de critères de qualité de l’emploi et de conditions de travail".

De vrais quotas pour les handicapés

Autre loi peu respectée, l’obligation d’embaucher au moins 6% de travailleurs handicapés. François Hollande prévoit là aussi un "renforcement des sanctions" pour les récalcitrants, sans en préciser le montant. Dans les grandes entreprises, des "observatoires du déroulement de carrière" feraient leur apparition.

Une dose de lutte contre les discriminations

François Hollande promet de lutter contre "toute discrimination à l’embauche". Comment ? Son programme ne le précise pas. Celui du PS prévoyait de généraliser le CV anonyme. Mais une première expérimentation a semé le doute sur son efficacité, et certaines associations de promotion de la diversité relativisent même sa portée. Lire la suite sur lexpress.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?