Ils attaquent l’Etat pour délit de faciès

Partager :

"Je peux comprendre qu’ils veuillent chasser les délinquants, mais les délinquants ne sont pas que noirs et arabes. C’est lourd".

JPEG - 25.8 ko

Dénonce Régis. Une des quinze personnes qui portent plainte contre l’Etat pour contrôle abusif. Ils sont lycéens, artistes, serveurs, chômeurs étudiants, de Villeurbanne ou Saint-Ouen et se disent les cibles régulières de contrôles d’identité parce que ’’catalogués comme des délinquants ’’. Un ras-le-bol qui les a décidés à attaquer le ministère de l’Intérieur pour discrimination ce mercredi, révèle France Info.

Soutenus par le collectif Stop le contrôle au faciès, l’association Open Society Justice Initiative ou encore le Syndicat des avocats de France, les plaignants vont assigner le ministre de l’Intérieur et l’Etat pour discrimination. Ils estiment être régulièrement dans le collimateur des policiers à chaque contrôle d’identité. “Ça fait parti du quotidien. Dans les centres commerciaux, on est contrôlés et on nous vide les poches devant tout le monde”, explique Hakim. Les plaignants, dont aucun n’est blanc, estiment être arrêtés en raison de leur apparence, de leur couleur de peau ou de leur origine.

En septembre 2009, Fabien Jobard et René Lévy, chercheurs du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), avaient mis en lumière la réalité des contrôles au faciès. Les résultats de leur étude montraient clairement que de nombreux jeunes étaient interpellés en fonction de leur apparence ou leur couleur de peau.

Le ministre de l’Intérieur conteste ce type de contrôle. Aujourd’hui, en France il n’existe aucun moyen de vérifier ces inspections : pas de procès verbal, pas d’attestation. Une idée déjà évoquée lors de cette campagne présidentielle. Eva Joly y est favorable. Les Verts ont même déposé une proposition de loi à l’automne dernier pour imposer un "reçu" comprenant le matricule du policier pratiquant le contrôle d’identité. François Hollande lui aussi prône l’usage de récépissé et envisage une circulaire pour lutter contre ces contrôles au faciès.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?