Inde : un diplomate français accusé de viol sur sa fille

Partager :

PNG - 144 ko

Indignation et colère des indiens contre les autorités françaises pour leur silence dans l’affaire du diplomate accusé par sa femme d’avoir violé leur fille de trois ans et demi. L’homme, interpellé à son domicile et interrogé par la police jeudi soir, a été libéré le lendemain.

Une indienne de 37ans accuse, certificat médical à l’appui, son mari employé du consulat général de Bangalore d’avoir violé leur fille. Suite à cette plainte, l’homme de 39 ans a été “appréhendé à son domicile et interrogé par la police jeudi soir”, raconte le site internet Rue89. Le rapport médical apporté par la femme, conclut bien à un abus sexuel, le 13 juin dernier. Des tests ADN doivent encore être menés pour déterminer si le sperme retrouvé est celui de l’accusé.

A ce stade de l’enquête, les médias ne comprennent pas que l’homme ait été “libéré à la condition expresse de ne pas quitter le territoire indien”, ajoute le site internet. “Il aurait passé le week-end sous la ’surveillance’ du consul général de Bangalore”, complète Le Figaro.fr. Ce fait divers a mis en émoi la presse indienne. D’autant que, l’affaire a très peu été relayée par les médias français.

Mais c’est l’inaction de la police indienne ainsi que le silence des autorités françaises qui ont exaspéré les ONGs. Celles-ci ont manifesté leur indignation lors d’un défilé dans les rues de Bangalore. L’homme n’a pas de passeport diplomatique et le crime dont on l’accuse n’a pas été commis dans le cadre de son service. Child Welfare, Action Aid Group et d’autres associations pour les droits des enfants ne comprennent donc pas pourquoi l’immunité diplomatique semble vouloir s’appliquer dans ce cas. Elles s’interrogent fortement sur le silence du gouvernement français sur l’affaire.

En réaction à ces agitations, le Consulat français de la ville est sorti de son silence lundi après-midi. Par la voix d’un porte-parole, il “assure la police indienne de sa collaboration entière, n’interfèrera pas dans l’affaire, et affirme enfin qu’il soutiendra la famille de l’enfant”, selon l’express.fr.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?