Les frais de logement des Français pèsent sur leur budget d’alimentation et d’habillement

Partager :

616 euros. Tel est le montant mensuel moyen consacré par les Français à leur loyer (hors charges) et/ou à leur remboursement d’emprunt, selon Sofinscope, le baromètre de Sofinco (groupe Credit Agricole) publié jeudi 19 avril, et réalisé par Opinionway auprès d’un échantillon de 957 personnes, suivant la méthode des quotas. Les propriétaires consacrent 780 euros en moyenne à leur logement et les locataires près de 520 euros. Le sondage ne détaille pas les budgets par région, où évidemment il existe de fortes disparités.

JPEG - 29.1 ko

Cela représente en moyenne 23% des revenus des Français, note Sofinco qui poursuit : " Il cache cependant de fortes disparités : les locataires consacrent en moyenne plus du tiers (35%) de leurs revenus pour se loger, quand les propriétaires y consacrent en moyenne 15% (32% pour les accédants à la propriété)". Et 46% des locataires rencontrent des difficultés pour payer leur loyer.

Lorsqu’ils recherchent un logement à louer, c’est le coût du loyer qui constituerait le principal obstacle pour les locataires (76%), relève le baromètre, bien avant les garanties demandées (34%) ou l’absence de logements correspondant à leurs critères (34%).

L’étude analyse aussi des éléments intéressants de comportement des locataires et des propriétaires : presque deux tiers des locataires et environ un tiers des propriétaires déclarent que le budget logement a un impact important sur leurs dépenses alimentaires et sur celles consacrées à l’habillement.

56% des locataires et 47% des propriétaires déclarent que cela pèse sur leurs dépenses d’amélioration du logement. 56 % de locataires et 32% des propriétaires pensent de même concernant leurs dépenses de santé. Pour 66% des locataires et 38% des propriétaires, le budget logement a un impact important sur leurs dépenses de loisirs, ou encore sur leurs projets de vacances (70% de locataires, 43% des propriétaires). Enfin, 71% des locataires et 49% des propriétaires déclarent que cela contraint leur capacité d’épargne.

Tous les indicateurs le disent : les prix d’acquisition des biens immobiliers vont diminuer cette année. Mais probablement pas suffisamment pour correspondre aux contraintes de budget des Français. Et côté locataires, les propositions de plafonnement des loyers, faites par plusieurs candidats à l’élection présidentielle, comportent le risque, selon les professionnels du secteur, que les propriétaires-bailleurs n’engagent plus de dépenses pour rénover les logements qu’ils louent.

Lire la suite sur Le Monde.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?