Les gendarmes rendent hommage à leurs collègues tuées dans le Var

Partager :

JPEG - 26.4 ko

Emotion et tristesse à Collobrières. Les gendarmes rendent un hommage inédit à Audrey Berthaut et Alicia Champlon, les deux femmes gendarmes tombées en service le weekend dernier dans le Var pour une banale histoire de vol de sac.

La cérémonie se déroule en présence du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, déjà venu lundi sur les lieux du drame. Le président François Hollande y sera représenté par son directeur de cabinet adjoint, Alain Zabulon. Parmi les personnalités attendues, le directeur général de la gendarmerie, le général Jacques Mignaux, sept députés de la région, le sénateur-maire de Toulon Hubert Falco, le préfet du Var Paul Mourier, les maires de Collobrières, Hyères et Pierrefeu, commune où travaillaient les deux militaires.

Au cours de la cérémonie, trois décorations doivent leur être décernées, a indiqué un représentant de la gendarmerie : la Légion d’honneur, la médaille militaire et la médaille de la gendarmerie avec citation.

Plusieurs milliers de personnes sont attendues. Outre la famille et des proches des victimes, des gendarmes originaires de toute la France et des habitants ont fait le déplacement. “C’est plus qu’un choc, c’est l’horreur, ça dépasse l’entendement”, a confié une habitante de Collobrières, au côté de son mari, ancien gendarme.

Après l’hommage national, une marche blaNche

Une cérémonie religieuse aura lieu à Hyères dans l’intimité, avant l’inhumation d’Audrey Berthaut à Pierrefeu et d’Alicia Champlon à Verdun, d’où elle était originaire.

Après l’hommage national en matinée, une marche blanche doit se tenir vendredi à 18h00 sur les lieux du drame à Collobrières, un village de 2000 habitants enclavé dans le massif des Maures, où le meurtrier présumé venait de s’installer.

Dans le même temps, pour la première fois, la population sera officiellement accueillie dans toutes les gendarmeries de France, où ce drame a suscité une vive émotion. Un message officiel identique sera lu dans chaque unité et une minute de silence observée. Malgré la stricte obligation de réserve inhérente à la profession, des appels à la fermeture de brigades ainsi qu’au port d’un brassard ou bandeau noirs sur les écussons des uniformes ont été lancés sur internet, alors que les manifestations de ras-le-bol se sont multipliées ces derniers jours.

Samedi, les gendarmes ont également prévu de se rassembler sur la place de la Liberté à Toulon.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?