Luc Chatel fait suspendre une enseignante après une minute de silence pour Merah

Partager :

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a demandé vendredi au recteur de Rouen de "suspendre immédiatement" une professeur de lycée de cette ville pour avoir "demandé à ses élèves de respecter une minute de silence en la mémoire du terroriste Mohamed Merah".

JPEG - 15.6 ko

En "condamnant sans réserve", dans un communiqué, "ce comportement inqualifiable", M. Chatel a aussi demandé au recteur "d’engager une procédure disciplinaire". "Cet acte isolé", selon le ministre, "ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l’institution scolaire tout au long de la semaine".

L’enseignante était reçue en début d’après-midi "par la rectrice" de Haute-Normandie, Florence Robine, a-t-on appris auprès du rectorat.

Cette professeur d’anglais du lycée Gustave-Flaubert de Rouen a demandé une minute de silence aux élèves d’une de ses classes en début de journée, peu après 08H00, et une partie d’entre eux ont quitté la classe en signe de mécontentement, a-t-on appris au ministère, confirmant une information du site internet du journal Paris Normandie.

Les délégués de cette classe de terminale TS2 ont ensuite écrit une lettre au chef de l’établissement pour relater les faits, courrier que publie le site internet du journal normand.

L’enseignante "a clairement dit que Mohamed Merah était une victime, que le lien avec Al-Qaïda avait été inventé par les médias et +Sarko+. Elle a ajouté qu’il serait possible de faire une minute de silence pour cette victime", ont écrit dans ce courrier "les délégués de TS2".

"Voyant que nous étions en désaccord, elle nous a dit que nous devrions sortir, ce que 16 élèves sur une petite vingtaine ont fait, les autres sont restés en essayant de comprendre ses propos", ont-ils ajouté.

Dans son communiqué, M. Chatel a "tenu à rappeler que cet acte isolé ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l’institution scolaire dans son ensemble tout au long de la semaine : en honorant la mémoire des victimes du tueur de Toulouse, elle a su réaffirmer les valeurs qui fondent notre République et que les professeurs ont pour mission de transmettre à leurs élèves".

Mardi à 11H00, au lendemain de l’assassinat de trois enfants et un enseignant juifs devant une école juive de Toulouse, une minute de silence avait été observée en leur mémoire dans les établissements scolaires du pays, à la demande de Nicolas Sarkozy.

Le tueur au scooter Mohamed Merah, qui avait également tué quatre militaires dans les jours précédents, est mort jeudi sous les balles du Raid après plus de 32 heures de siège de son appartement.

1 Message

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?