Malawi : bon courage Madame la présidente !

Partager :

“ Trois jours après son investiture, Joyce Banda, la nouvelle présidente du Malawi dévoile son plan de dépoussiérage ”, titre le site du journal sud-africain, Mail & Guardian.

JPEG - 30.7 ko

“Même si nous sommes en deuil, certaines décisions ne doivent pas attendre”, a déclaré la présidente Banda, lundi. Elle a ainsi déjà remplacé le gouverneur de la banque centrale et le patron de la radio-télévision publique. Plusieurs autres cadres dirigeants du pays ont été écartés. Il s’agit des fidèles du président Bingu wa Mutharika", décédé le 5 avril d’une crise cardiaque, précise le journal.

L’ancienne vice-présidente aura fort à faire pour que l’économie de son pays puisse se remettre au point fort.

Celle qui a assuré la transition après le décès de son prédécesseur, Bingu wa Mutharika, est devenue samedi la deuxième femme à présider un pays africain. Après la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf.

A 61ans, la chef de l’Etat malawite veillera à la destinée de son pays jusqu’aux prochaines élections prévues en 2014.

Il y a du pain sur la planche pour cette militante des droits de la femme. Elle va devoir se retrousser les manches pour redresser l’économie du pays et discipliner les politiques nationales.

En effet, la population Malawite souffre des pénuries chroniques de biens de première nécessité, comme le sucre ou l’essence. A en croire certains experts financiers de ce pays, l’économie est restée en berne depuis longtemps. Face à une telle situation de crise douce, on peut dire que les attentes de cette population se veulent nombreuses, avec l’arrivée d’une femme au pouvoir.

Joyce Banda sera-t-elle sensible, face à un besoin aussi kyrielle de son peuple ? En tout cas elle jouit déjà d’une grande popularité dans le milieu urbain.

Celle que le Magazine Forbes a classé comme la troisième femme la plus puissante d’Afrique est une figure emblématique de l’opposition malawite : elle a été remarquée par le président défunt en 1999. Dans son gouvernement, elle entame une carrière diplomatique comme ministre des Affaires étrangères. Aux élections de 2009, le président Mutharika la choisit pour se présenter avec lui, comme vice-président. Le tandem remporte les elections avec 66% des voix.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?