Mali : Déjà onze conférences de presse pour conquérir le pouvoir

Partager :

JPEG - 62.9 ko

Le week-end dernier, le partie Yelema de Moussa Mara, candidat à la présidentielle, s’est prononcé sur la sécurité au Nord du pays.

En évoquant la question de la sécurité au Nord du Mali, Moussa Mara n’est pas allé chercher trop loin. Pour lui, l’option militaire passe au premier plan, pour vaincre ceux qu’il qualifie d’emblée d’ « ennemis du Mali ». Et pour justifier sa position, l’homme politique explique : « le Mali fait face à des situations d’insécurité très complexe qui menacent sa stabilité, compromet gravement les efforts de construction nationale des gouvernements successifs du Mali, mettent à mal sa cohésion sociale et enfreignent, de manière significative, tout espoir de développement humain des Maliens ».

De fait, pour le président de « Yelema », trois axes sont disponibles pour que le Mali retrouve sa sécurité d’antan. Il y a d’abord, souligne l’homme qui a axé sa communication politique sur une thématique plaidant pour une question de sécurité, la détermination de l’Etat malin, à assurer la sécurité physique des Maliens, le second est relatif au soutien à la lutte contre les autres formes d’insécurité à l’instar de l’insécurité juridique, alimentaire et sanitaire. Et puis, troisièmement, il porte sa réflexion sur l’insécurité dans le Nord du Mali. Au cours de la 11ème conférence tenu par Moussa Mara dans le but de battre sa campagne ce dernier conclut sa communication en proposant sur un site d’informations maliennes, une résolution durable de la crise sécuritaire qui prévaut au Mali ces derniers temps.

Afin de perpétuer le développement de son action, le président du parti d’opposition Yelema, donner un coup de pouce aux populations maliennes, afin que celles-ci puissent davantage coopérer avec les forces de l’ordre. Il compte ainsi le faire, à travers l’organisation des rencontres d’échanges de collaboration de terrain pour que les forces de l’ordre puissent agir dans la prévention et bénéficier de l’assistance des populations par l’information et les dénonciations. Moussa Mara s’engage à mieux organiser les producteurs. Il prétend qu’il leur fournira des capacités anticipatrices et de gestion prévisionnelle. « La meilleure sécurité est celle que l’individu peut s’assurer lui-même. Son propre stock est plus efficace que celui du public… », A souligné le Maire de la Commune IV du District de Bamako. Pour atteindre ses objectifs, une forte mobilisation de la diaspora, notamment celle ressortissante du Nord, du Nord-est et du Sahel occidental afin de chercher à réduire le potentiel de tension de certains groupes.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?