Mali : les attentes de la démission du président Touré

Partager :

Après que le président Amadou Toumani Touré, ait quitté officiellement la tête du pays, les Maliens veulent voir le pouvoir immédiatement remis au chef des députés Dioncounda Traoré.

JPEG - 24.2 ko

En conformité à l’accord signé vendredi dernier, le chef de la junte aux commandes depuis le putsch du 22 mars 2012, capitaine Amadou Sanogo, devra désormais lancer un processus afin que la vacance du pouvoir soit constatée. Ceci permettra aussi d’investir M. Traoré comme chef de l’Etat par intérim. Le capitaine Sanogo recevra tout de même au cours de cette journée du lundi 9 avril 2012, le président de l’Assemblée nationale malienne, qui pourrait lui proposer le nom d’un Premier ministre, annonce une source proche de la médiation menée par le Burkina Faso au nom de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), l’AFP. La transition ayant été enclenchée dimanche dernier par la démission formelle d’Amadou Toumani Touré, renversé à quelques semaines seulement de la fin de son mandat.

Après l’investiture de Dioncounda Traoré par la Cour constitutionnelle, un Premier ministre de transition disposant des pleins pouvoirs sera donc nommé à la tête d’un gouvernement d’union nationale de transition composé de personnalités consensuelles". Du côté de la médiation, on dit espérer que le premier Conseil des ministres pourra se tenir avant vendredi. Assurant partir "sans pression du tout" et "surtout pour l’amour" de son pays, il a remis sa démission à Bamako au ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibrill Bassolé. Il avait auparavant téléphoné à son successeur, lui souhaitant bon courage, d’après l’entourage du président du Parlement. La crise humanitaire ne cesse de s’aggraver dans le Nord coupé du reste du pays. De même, « La situation dans les trois régions du Nord est dramatique. On n’y a plus d’hôpitaux, les gens ont de plus en plus faim. (...) La communauté internationale doit intervenir », selon le député Abdou Sidibé. En rappel, la transition doit se clore par des élections présidentielles et législatives dont la date n’est pas précisée.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?