“Moi, députée” quand Rama Yade pastiche François Hollande...

Partager :

L’ancienne secrétaire d’Etat du gouvernement Fillon qui se présente aux législatives dans la deuxième circonscription des Hauts-de-Seine s’est inspiré de l’anaphore, “moi, président”, qui a marqué le débat de l’entre-deux-tours présidentielle pour énoncer le détail de son programme.

“Moi députée, j’assurerais la sécurité. Moi députée, j’essaierais de faire en sorte que l’on vive mieux, plus solidaires. Moi députée, je ferais tout ce que je peux pour qu’en matière de développement économique, les entreprises reviennent. Et encore plus sérieusement, moi députée, j’essaierais d’incarner un certain renouveau dans la circonscription parce que je crois que les habitants, à Asnières comme à Colombes méritent mieux”, égrène-t-elle, un sourire aux lèvres.

Rama Yade a été investie par le Parti Radical de Jean-Louis Borloo dans la deuxième circonscription des Hauts-de-Seine. Elle se présente face à Manuel Aeschlimann (UMP) avec qui elle entretient des relations assez tendues. Ils se lancent régulièrement des pics par médias interposés.

L’ex-benjamine du gouvernement a été radiée des listes électorales de Colombes, en janvier dernier, au motif qu’elle ne disposait d’aucune adresse dans cette ville.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?