Nicolas Sarkozy et François Hollande ont participé ensemble à la commémoration du 8 mai 1945

Partager :

Au delà de la bataille politique, la continuité. C’est côte à côte, ce mardi, que les deux présidents ont rallumé la flamme du Soldat inconnu.

JPEG - 6 ko

François Hollande a assisté, à l’invitation de Nicolas Sarkozy, aux cérémonies de commémoration de l’armistice du 8 Mai 1945, qu’à conduit le président sortant.

La cérémonie a débuté à 11h05. M. Sarkozy a passé les troupes en revue sur la place de l’Étoile et déposé une gerbe. Mais c’est avec M. Hollande qu’il a ravivé la flamme. Toujours ensemble, les deux hommes se sont longuement recueillis devant le tombeau de granit avant d’aller à la rencontre d’anciens combattants de la Seconde guerre mondiale. “ Il y a des enjeux qui nous réunissent tous. Au delà des personnes, nous devions donner cette image là ”, a déclaré le président élu avant de rejoindre sa voiture pour un rendez-vous au Palais du Luxembourg avec le président socialiste du Sénat, Jean-Pierre Bel.

Une image forte que l’on avait déjà vue en 1995 avec François Mitterrand et Jacques Chirac.

“ M. Sarkozy a proposé à François Hollande de participer à cette cérémonie, il a accepté”, a précisé l’Elysée. Cette décision a été prise lors d’une conversation téléphonique, lundi matin, entre le secrétaire général de l’Elysée Xavier Musca et le directeur de campagne de François Hollande, Pierre Moscovici. Elle a été saluée par le candidat PS qui a remporté la présidentielle. “ Que nous puissions avoir, le 8 mai, le président encore en exercice, Nicolas Sarkozy, et celui qui est désormais élu par les Français, je crois que c’est une belle image qui permet d’agir pour ce qui est, à mon avis, l’objectif qui doit être le mien au lendemain de ce scrutin : la réconciliation ”, avait-il commenté lundi.

“ un beau symbole d’une République qui fonctionne, d’une République mûre et apaisée ”. “Le 8 Mai c’est un hommage à ceux qui sont morts pour nous permettre de vivre en démocratie, il ne faut jamais oublier ça ”. Rappelle le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, Pierre Lellouche,

Un geste qui restera dans l’histoire

“ Cette présence aujourd’hui de François Hollande, c’est un geste qui restera dans l’histoire de notre pays, dans l’histoire de la démocratie française ”, se félicite le secrétaire d’Etat au Commerce, Frédéric Lefebvre. “ Je suis heureux que cette cérémonie ait montré une cérémonie apaisée ”, poursuit-il. Fidèle soutien du président sortant, il assure : “ Nicolas sarkozy n’est pas un homme comme les autres et je n’ai aucun doute, dans les mois et les années qui viennent (...) la France pourra compter sur lui encore.”

La passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande a été fixée d’un commun accord au 15 mai. Cette date a été arrêtée lors d’une conversation téléphonique, lundi matin, entre le secrétaire général de la présidence de la République, Xavier Musca, et le directeur de campagne de François Hollande, le député Pierre Moscovici.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?