Pakistan : les talibans rendent les deux otages suisses

Partager :

Le jeune couple de touristes suisses enlevés il y a plus de huit mois a été retrouvé sains et saufs jeudi dernier par l’armée, dans le fief des insurgés islamistes (nord-ouest), assurant s’être évadés.

JPEG - 21.8 ko

Les deux jeunes gens sont apparus en fin d’après-midi d’hier, devant la presse tenue à distance à leur descente d’un hélicoptère de l’armée pakistanaise à Rawalpindi, la ville-garnison de la banlieue d’Islamabad, avant d’être embarqués dans un minibus de l’ambassade suisse. Selon l’AFP, Olivier Och, le visage couvert d’une barbe hirsute, portait la tenue traditionnelle pakistanaise, le "shalwar-kamiz", une longue tunique sur un pantalon bouffant, et était coiffé d’un bonnet de laine blanc. Daniela Widmer, tout sourire comme son compagnon, était, revêtu d’une tunique traditionnelle rose sur un pantalon noir, ses longs cheveux châtain clair négligemment noués derrière la tête.

Le couple avait été kidnappé le 1er juillet 2011 dans la province du Baloutchistan (sud-ouest), frontalière avec l’Afghanistan et l’Iran, sur une route fréquentée par les touristes qui voyagent depuis l’Europe pour rallier l’Inde, ou vice-versa, malgré les multiples avertissements des ambassades occidentales et des autorités pakistanaises sur la dangerosité de cette zone. La police avait retrouvé abandonné leur petit camion bleu transformé en camping-car et immatriculé en Suisse. Le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), qui a fait allégeance à Al-Qaïda et mène depuis 2007 une campagne très meurtrière d’attentats au Pakistan, avait revendiqué l’enlèvement le 29 juillet.

Le 25 octobre, les deux otages étaient apparus dans une vidéo postée sur YouTube, encadrés par quatre hommes masqués qui pointaient leurs fusils d’assaut sur leurs têtes. Ils demandaient aux gouvernements suisse et pakistanais d’accéder aux demandes de leurs ravisseurs, qui réclamaient, selon eux, la libération de prisonniers. Plusieurs étrangers ont été enlevés ces dernières années au Pakistan, dont les zones tribales frontalières avec l’Afghanistan sont devenues depuis fin 2001 le principal sanctuaire d’Al-Qaïda dans le monde. La plupart ont été libérés contre rançon, selon des sources de sécurité pakistanaises.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?