Présidentielle au Sénégal

Partager :

JPEG - 25.1 ko
de g à d : Ellen j, Ley Roberta Gbowe et Tawakhd karman

Ellen Jonhson exhorte les sénégalais à parler par les urnes.

La présidente du Libéria a fait une sortie médiatique hier, pour demander au peuple sénégalais d’attendre la fin du scrutin.

« J’appelle les sénégalais à parler par les urnes » : petit phrase signé Ellen Jonhson. En soutenant ainsi hier les femmes engagées dans la lutte contre les violences postélectorales au Sénégal, la présidente a invité les Sénégalais à « parler par les urnes », et non « par les explosifs ». Ellen Jonhson Sirleaf s’est également voulue soucieuse de ce pays de l’Afrique de l’Ouest, en évoquant la préservation de la paix et de la stabilité du Sénégal. La présidente du Libéria qui s’est fait représenter par l’avocate Yvette Chesson à une réunion organisée par cette association de femmes, mardi à Dakar, en faveur de la paix, s’est exprimée dans un message délivré par cette dernière pour la circonstance. Ainsi, le message livré par Mme Chesson, lance un appel au calme à l’endroit des populations et des candidats engagés dans le processus électoral. Tout-ça, pour « une élection apaisée et transparente », a-t-elle souligné.

Selon Mme Chesson, Ellen Johnson Sirleaf, élue à la tête du Libéria en 2006, a félicité la détermination des femmes à œuvrer pour la paix. Du coup, elle a fait la promesse de leurs apporter tout son soutien. Car, cette attitude des femmes apprend-on, puise dans l’expérience du Libéria, avec notamment la « situation room », une cellule de crise de veille et d’alerte, qui a permis de résoudre le conflit au Liberia au milieu des années 2000.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?