Sarkozy penserait à revenir pour la présidentielle 2017 : le regrettez-vous déjà ?

Partager :

JPEG - 24.6 ko

La grande majorité des Français ne sont pas nostalgiques du dernier locataire de l’Elysée. Et pourtant selon le Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy aurait confié à Bruno Le Maire qu’il n’aurait pas d’autre choix “vu l’état désastreux dans lequel la France risque de se trouver”.

Nicolas Sarkozy qui suivrait “attentivement ce qui se passe aujourd’hui en France” serait “inquiet de la situation économique et de l’effondrement du pays” d’après l’ex-ministre et député de l’Eure Bruno Le Maire. L’hebdomadaire le Canard Enchaîné rapporte que, l’ancien président aurait fait quelques confidences à Bruno Le Maire sur “ l’état désastreux dans lequel la France risque de se trouver dans cinq ans”. Selon le journal, il n’aurait pas d’autre choix que de revenir en 2017”. “La question n’est pas de savoir si je vais revenir mais si j’ai le choix, moralement, vis-à-vis de la France de ne pas revenir. Je ne peux pas me défausser moralement vis-à-vis des Français”, aurait argumenté t-il argumenté.

Et pourtant les Français ne sont pas enthousiastes quand ils pensent à Nicolas Sarkosy comme chef de l’Etat, d’après un sondage CSA pour RTL vendredi. En effet, 55% des Français ne souhaitent pas le retour du dernier locataire de l’Elysée. Bien qu’une François Hollande n’emballe toujours pas les foules.

A la question “Vous, personnellement, regrettez-vous Nicolas Sarkozy comme président de la République ?’”, 55% des sondés répondent “non” (39% pas du tout, 16% pas vraiment) et 44% “oui” (20% oui beaucoup, 24% oui un peu). 1% ne se prononçant pas.

Les électeurs de Nicolas Sarkosy au premier tour de la dernière élection présidentielle à 92% regrettent l’ancien chef de l’Etat - alors que 90% des électeurs de François Hollande ne le regrettent.

Les résultats sont plus contrastés parmi les électeurs du Front national dont 66% des électeurs regrettent l’ancien président (32% sont d’avis contraire).

“Il existe manifestement une nostalgie assez forte de Nicolas Sarkozy chez les électeurs de Marine Le Pen, deux tiers d’entre disant regretter sa présidence”, commentent les auteurs de l’étude.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?