Sept alpinistes français ont trouvé la mort dans une avalanche sur un sommet Népalais

Partager :

L’avalanche, qui a fait au moins douze victimes, s’est abattue sur le camp de base n°3 du mont Manaslu en pleine nuit, alors que les alpinistes dormaient.

JPEG - 43.1 ko

Dramatique avalanche au Népal. Un groupe d’alpinistes européens, comprenant de nombreux Français, des Italiens, des Allemands, des Espagnols... a été pris samedi soir dans une avalanche à quelques mètres du sommet du Manaslu (8156 mètres).

La majorité des victimes est françaises, selon le sherpa Ang Tshering, vice-président de l’Association des alpinistes du Népal. Selon le syndicat national des guides de montagne (SNGM), sept alpinistes français, trois guides de haute montagne et quatre de leurs clients, ont péri dans l’avalanche. Les corps d’un sherpa népalais, d’un Allemand, d’un Italien et d’un ou deux Espagnols. On ignore encore précisément le nombre de victimes.

Selon un des alpinistes qui a survécu à la tragédie, un sérac se serait détaché peu avant l’aube du flanc de la montagne et en tombant aurait provoqué une avalanche vers 7 400 mètres qui s’est abattue sur le camp de base n°3 du Manaslu, à 6 800 mètres d’altitude. A ce moment-là, tous les alpinistes étaient en train de dormir dans les tentes avec les sherpas et ont donc été frappés de plein fouet par l’énorme masse de neige et de glace

Mauvaises conditions météo

Pour l’instant, 13 personnes ont été récupérées vivantes dans ce groupe d’environ 25 alpinistes. 5 d’entre eux ont été envoyés par avion à Katmandou pour être soignés. Trois Français se trouveraient parmi eux. Lire la suite sur l’express.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?