Syrie : De nouvelles attaques dites « terrifiantes »

Partager :

Un dernier crie de détresse a été lancé par les militants, qui n’arrêtent pas de bombarder après la mort hier, de deux journalistes.

JPEG - 34.5 ko

« Nous lançons un dernier cri de détresse. Les gens, s’ils ne sont pas tués par les bombardements, vont mourir de faim et de soif », a affirmé à l’AFP ce matin, un militant. Sur place, la ville de Baba Amr a encore été victime d’explosion en ce début de matinée du jeudi 23 février 2012. Baba Amr ainsi qu’une partie du quartier d’Inchaat ont été bombardés depuis 07H00 du matin (05H00 GMT) et des tirs de mortier sont tombés sur Khaldiyé. Alors que les syriens sont rendus au 20ème jour des bombardements, ces quartiers stratégiques de cette ville située en plein centre de la Syrie sont attaqués
régulièrement, et sans relâche. Face à cette situation inquiétante et d’ouverture à un risque de génocide, la communauté internationale n’est pas restée indifférente. Seulement, plus les recommandations internationales se succèdent plus les bombardements s’accélèrent. Et au moment où cette communauté internationale cherche à instaurer une trêve en vue d’acheminer une aide humanitaire d’urgence, le pilonnage se poursuit sans relâche. Notamment, vers Baba Amr où les milliers d’habitants sont bloqués, faisant face à une situation de plus en plus difficile.

La situation en Syrie s’est compliquée au point où, les militants affirment ne plus être en mesure de se communiquer : ni téléphone par internet, ni téléphone satellitaire ; plus rien n’est fonctionnel. Par ailleurs, certains militants disent être sûres de ce que, « le centre a été visé car il y a 11 obus qui sont tombés sur et autour du bâtiment. Les forces du régime ont capté un signal de transmission », affirment-ils.

Aucun militant n’a été capable de localiser le lieu où se trouvaient les dépouilles de la journaliste américaine et du photoreporter français, tués hier. Aussi, le sort de trois autres journalistes blessés était également resté inconnu. En rappelle, c’est depuis le 4 février 2012 que les bombardements ont repris de plus belle, actionnés selon les accusations des militants, par les forces du régime du président Bachar al-Assad.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?