Syrie : Kofi Annan ira jouer les émissaires

Partager :

L’annonce a été faite vendredi par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

JPEG - 31.4 ko

Tandis que la pression internationale s’accentue pour que Damas accepte une aide humanitaire. Les équipes du Croissant-Rouge syrien évacuent femmes et enfants. L’opération d’évacuation en cours, a débuté avec l’entrée d’ambulances du Croissant-Rouge à Bab Amro. Sur le terrain, les violences se poursuivent et des tirs d’artillerie ont encore fait cinq morts hier dans le quartier de Bab Amro selon un rapport des militants.

Pendant ce temps à Tunis, où se sont réunis ce même vendredi le groupe des "Amis de la Syrie", le Qatar a plaidé pour la constitution d’une "force arabe" et l’Arabie saoudite quant à elle, a soutenu l’idée d’armer les insurgés. La dernière version du projet de la déclaration de Tunis appelle, note-t-on, la Syrie à « cesser immédiatement toute violence » pour permettre aux Nations unies d’accéder à la ville de Homs, et à laisser les agences humanitaires secourir les civils touchés par les violences. Dans ce projet, les ‘‘Amis de la Syrie’’ promettent de livrer du matériel humanitaire dans les 48 heures si le gouvernement syrien "arrête ses attaques sur les civils et autorisé l’accès". Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a pris acte de la situation et a déclaré par ailleurs, qu’il enverrait l’ancien secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan, en Syrie comme émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe.

A l’issue de la réunion de vendredi, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a estimé que la violence déployée par les forces de sécurité syriennes contre les manifestants était "une tâche sur leur honneur". Pour elle, « les soldats syriens se conduiraient "en héros" s’ils refusaient de mener des attaques contre les civils », a-t-elle déclaré, appelant ouvertement l’armée syrienne à la désobéissance. Cette dernière a été soutenue par le ministre des affaires tunisien, Rafik Abdessalem qui a ajouté que le groupe reconnaîtrait sans doute le Conseil national syrien, principal groupe d’opposition à Bachar al Assad, comme le représentant légitime du peuple syrien, lors de sa prochaine réunion en Turquie. Les forces de sécurité syriennes ont exécuté dix-huit personnes, dont au moins cinq enfants, dans un village du centre de la Syrie, rapportent également des activistes.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?