Syrie : l’émissaire Annan sera samedi à Damas

Partager :

Alors que l’armée syrienne continue de bombarder, l’ONU et de la Ligue arabe, se mobilisent pour déployer Kofi Annan à Damas.

JPEG - 42.7 ko

Rastane (centre de la Syrie), a été victime de bombardements, faisant fi de la pression diplomatique, appelée à s’intensifier avec notamment une visite samedi de l’émissaire. Parallèlement, les forces du régime de Bachar al-Assad ont lancé une offensive à Yabroud dans la province de Damas et mené des opérations dans la province de Deraa (sud), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui a recensé six civils tués. Et face à cette situation qui perdure, l’armée syrienne ne se fait pas défaitiste. D’ailleurs, « Nous résisterons (...) c’est une question de vie ou de mort (...) Le monde entier nous a lâchés mais nous ne lâcherons pas la révolution », affirme à l’AFP Anas Abou Ali, un responsable de l’Armée syrienne libre (ASL) composée notamment de déserteurs.

Rastane, située sur l’autoroute reliant Damas au Nord, et qui a été déclarée libre par les rebelles le 5 février dernier, et fait aujourd’hui régulièrement, l’objet de multiples bombardements. Dimanche par exemple, sept civils, dont quatre enfants. Ce qui a suscité la réaction de certains responsables américains dont le sénateur John McCain qui a plaidé, en faveur de frappes aériennes pour aider l’opposition. L’élu républicain, a estimé que Washington devait agir et que cela demanderait aux Etats-Unis de supprimer les défenses anti-aériennes ennemies au moins dans une partie du pays.

Par contre sur un plan diplomatique, Kofi Annan et son adjoint, l’ancien ministre palestinien des Affaires étrangères Nasser al-Qidwa, se rendront samedi à Damas. Bien avant ce voyage sur Damas, l’ancien secrétaire des Nations-Unies ira rencontrer jeudi prochain, le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi. Cette visite, saluée par Damas selon la télévision officielle, sera la première de M. Annan, ancien secrétaire général de l’ONU nommé le 23 février émissaire conjoint de l’ONU et de la Ligue arabe sur la crise en Syrie. De son côté, la responsable des opérations humanitaires de l’ONU Valerie Amos, a dit qu’elle se rendrait en Syrie à partir demain mercredi 7 mars, pour tenter d’obtenir un accès humanitaire sans entrave.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?