Syrie : situation préoccupante pour d’Edith Bouvier

Partager :

La France a appelé la Syrie à instaurer un cessez-le-feu à Bab Amr pour permettre une « évacuation sûre et rapide » de la journaliste française Edith Bouvier.

JPEG - 27.6 ko

« L’offensive a commencé dans la nuit de mardi à mercredi. Le secteur est sous contrôle. L’armée a déjà procédé à un nettoyage bloc par bloc, maison par maison, et maintenant les soldats fouillent chaque cave et tunnel à la recherche d’armes et de terroristes », s’est ainsi agressé une source à l’AFP. La même source précise encore, qu’il « reste toujours quelques poches à réduire ». Et en suspend, il y a toujours le cas de la journaliste française qui préoccupe.

C’est pour cette raison, que la France a instruit une fois de plus ce mercredi, un cessez-le-feu, afin qu’Edith Bouvier soit évacuée. Au moment où Hadi Abdallah, membre de la Commission générale de la révolution syrienne, appelle à une « intervention étrangère, car sinon, il risque de se produire une catastrophe et une tragédie à Homs », l’on fait remarquer à l’AFP que « l’armée syrienne encercle Bab Amr et il y a de violents combats avec les déserteurs de l’Armée syrienne libre (ASL) », en cette fin d’après midi, (15 H GMT). Par ailleurs, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, a demandé que le gouvernement de Damas réunisse toutes les conditions d’une évacuation sûre et rapide de la française.

Et du coup, on pouvait également apprendre de ce dernier, que « La France est mobilisée pour que réussisse l’évacuation prioritaire de ses deux ressortissants bloqués à Homs, en liaison avec les autorités syriennes, le CICR et le Croissant-Rouge ». En effet, il s’agit bien d’Edith Bouvier, journaliste freelance et le confrère, William Daniels.

Edith Bouvier, journaliste freelance travaillant pour Le Figaro, a été grièvement blessée le 22 février dernier, lors d’un bombardement qui a coûté la vie à la journaliste américaine Marie Colvin et au photographe français Rémi Ochlik. Une source libanaise a annoncé ce mardi, qu’elle se trouvait au Liban. Une information confirmée par le président français, qui quelques heures plus tard a dû revenir sur ses déclarations avant de présenter ses excuses.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?