Tchad : le parti au pouvoir remporte les élections dans l’‘‘irrégularité’’

Partager :

La Cour Suprème de N’Djamena a annulé le vote dans deux arrondissements de la capitale "pour irrégularités graves’’.

JPEG - 23.7 ko

La dépêche de l’agence France Presse (AFP) est tombé ce jeudi 23 février en début de matinée. Et entre les lignes, l’on a appris le report des élections locales dans deux circonscriptions. Il s’agit de deux arrondissements de la capitale dans lesquelles, le vote a été marqué par de multiples fraudes. Par ailleurs, la Cour Suprême a donné les résultats de ces élections locales dont la courbe va en faveur du parti au pouvoir, que préside Idriss Deby, président de la République. Le fichier présente et confirme la victoire du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS). Le MPS remporte ces élections dans 6 des 10 arrondissements de N’Djamena. Ce parti a également obtenu la majorité absolue dans 19 circonscriptions sur 42. Il a remporté, dans la seconde ville du pays, à Abéché où on parle d’une victoire correspondant à 71,77 % de suffrages exprimés. Suffrages, qu’elle s’est vu partager avec Sahr, la troisième ville, située dans le sud du pays.

Mine de rien, l’opposition fait quand même parler d’elle, puisque de son côté, le fédéraliste Yorongar Ngarlejy a confirmé sa victoire à Bébédjia (sud), région pétrolière avec 50,34% de suffrages. Pareille pour la ville de Moundou toujours dans le Sud, où l’Alliance "le Cheval" a remporté avec 71,31%. La coalition de l’opposition, matérialisée par la Coordination des partis politiques pour la défense de la constitution (CPDC), regroupant 16 partis, a présenté des listes uniques dans 32 circonscriptions. Pas une moindre majorité remportée dans aucune des circonscriptions.

Et si d’un côté Ali Golhore, président du Parti pour la Démocratie et le Fédéralisme (PDF), par ailleurs membre du CDPC, accuse une élection émaillée de « fraude organisée de façon massive sur le terrain », ce n’est pourtant pas le cas pour les patriotes du MPS, qui se félicitent des bons résultats obtenus par leur parti sur l’ensemble du pays. « (...) Les Tchadiens ont entendu le message que nous leur avons livré », a déclaré Elise Loum, deuxième secrétaire générale adjointe du MPS, après l’annonce des résultats provisoires. Aucuns chiffres sur les taux de participations n’ont été donnés. Prévues pour se dérouler en juin 2011, les municipales ont été reportées à de multiples reprises : en août, octobre, novembre, 15 Janvier 2012, pour finalement se dérouler le 22 janvier de l’année en cours.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?