Thaïlande : Huit mois de sursis pour l’éditrice de site web accusée d’insultes envers la monarchie

Partager :

Chiranuch Premchaiporn, rédactrice en chef du site d’information thaïlandais Prachatai.com a été condamnée aujourd’hui à huit mois de prison avec sursis. Accusée de lèse-majesté, cette combattante de la liberté d’expression a été reconnue coupable de ne pas avoir supprimé assez vite les dix commentaires publiés en 2008 sur le forum de son site.

JPEG - 45.5 ko

La rédactrice en chef de 44 ans risquait 20 ans de prison pour des propos, postés par d’autres sur le site, jugés insultants envers la monarchie. Le dossier est devenu symbolique du débat sur le crime de lèse-majesté.

La justice thaïlandaise la poursuivait pour violation de la loi informatique.

“L’accusée ne peut pas nier sa responsabilité pour le contenu de son site Internet”, a déclaré le juge Kampol Rungrat. Mais “elle n’a jamais violé la loi elle-même”, a-t-il ajouté, notant que la peine était suspendue en raison de la coopération de l’accusée avec le tribunal. Toutefois, Chiranuch Premchaiporn avait choisi de réfuter les accusations portées contre elle.

Depuis le coup d’Etat militaire de 2006, contre l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, considéré par les élites de Bangkok comme un danger pour la monarchie, les poursuites et condamnations pour lèse-majesté se sont multipliées.

Après l’hospitalisation en septembre 2009 du roi Bhumibol, la situation ne s’est guère améliorée. Avec l’arrivée, en août dernier, de sa sœur au pouvoir, rien n’a changé, selon les observateurs. En effet, si la famille royale n’a aucun rôle politique officiel, le roi jouit auprès de certains de ses sujets d’un statut de demi-dieu. Il est de ce fait, protégée par une des lois les plus sévères du monde.

En novembre dernier, un grand-père de 61 ans avait été condamné à 20 ans d’emprisonnement pour quatre SMS jugés offensants.

Dès lors, de nombreuses voix se sont fait entendre notamment celles des universitaires qui ont lancé une campagne pour la modification des lois en question. Une pétition signée par près de 27 000 personnes et qui réclame l’amendement de la loi a été déposée cette semaine au Parlement.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?