Tous au halal !

Partager :

JPEG - 30.9 ko

Moins de cinquante jours avant la Présidentielle il ne se passe pas un jour sans son lot de polémique. La dernière en date concerne la viande halal, qui, selon un reportage de France 2 du 16 février 2012, immédiatement récupéré par le Front National, serait dans l’assiette de tout consommateur de viande en Île-de-France. En clair, dans 100% des cas la bête ne serait pas étourdie avant l’abattage. A y faire attention si les bêtes ne sont pas “étourdies”, la plupart des citoyens, quant à eux, le sont par des hommes et femmes politiques qui semblent avoir trouvé le moyen de ne pas évoquer les vrais problèmes de la France. En effet, dans l’Islam tous les courants conviennent qu’il ne suffit pas de sauter l’étape de l’étourdissement pour rendre la viande halal. Dans le rite d’abattage islamique il faut, en plus, que la bête soit tournée en direction de la Mecque et que le nom d’Allah soit prononcé pour rendre la viande consommable. Est-il donc plausible voire raisonnable que, dans tous les abattoirs d’Ile-de-France, on sacrifie à une telle coutume ? Rien n’est moins sûr. Le fait est que sauter l’étape de l’étourdissement rend le coup de la production moins élevée. Tous les professionnels du secteur le reconnaissent. Sans compter que “le contrôle et la certification halal représentent un coût [supplémentaire] important”, selon l’Association Rituelle de la Grande Mosquée de Lyon (ARGML), grand organisme de certification halal dont le témoignage a été recueilli par le magazine “60 Millions de consommateurs”.

D’une logique purement économique et commerciale la France a fait une équation religieuse. Un amalgame qui cache mal le fait que le problème soit ailleurs. En réalité, la campagne électorale en cours a une directrice, Marine Lepen dont les déclarations bien distillées mobilisent, chaque semaine désormais, commentateurs, acteurs politiques et une bonne partie de l’opinion publique. Chacun semble mesurer son amour pour la France à l’aune de l’idée qu’en a l’héritière du Front National.

Décidément la vague “Bleu Marine” comme slogan de compagne a été une belle trouvaille car elle ne cesse de porter quantité de responsables politiques sur les rives marécageuses de la stigmatisation au grand bonheur d’un Front National dont le programme économique - première préoccupation des français – accélérerait à coup sûr la déroute de la France.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?