Une femme pour protéger Hollande

Partager :

Les femmes sont à l’honneur sous la présidence de François Hollande. Le chef de l’Etat poursuit son désir de parité avec la nomination d’une femme à la tête du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR).

JPEG - 9.8 ko

La commissaire Sophie Hatt va assurer vingt-quatre heures sur vingt-quatre la protection du président français. Une première sous la cinquième République.

La femme de 44 ans a été nommée mardi en remplacement de Michel Besnard, un ancien commandant de police nommé par l’ancien président, Nicolas Sarkozy.

Sophie Hatt devra diriger une centaine de personnes formées pour protéger les hautes personnalités. Dans cette branche, plusieurs nominations devraient être annoncées.

La police, “c’est la seule chose que je voulais faire.”

“La police incarne parfaitement le métier dynamique dont j’ai toujours rêvé”, confiait-elle au journal Le Point, en 2000. Cette nomination sonne donc comme le couronnement d’une carrière pour cette femme ambitieuse et travailleuse qui affirmait ne pas avoir choisi de rentrer dans la police par hasard.

En effet, la carrière de Mme Hatt a débuté en 1993, avec son entrée à la préfecture de police de Paris. Elle est nommée à la sécurité public, sept ans plus tard. A l’âge de 32 ans, elle accède à la tête du Groupe de sécurité du Premier ministre ((GSPM), Lionel Jospin, avec une trentaine de policiers sous son commandement.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?