François Hollande est-il le chouchou des journalistes ?

Partager :

JPEG - 24.6 ko

Depuis la prise de fonctions de François Hollande et du gouvernement Ayrault, de nombreux journalistes ont rejoint l’exécutif. Est-ce spécifique au nouveau président ou n’est-ce que la continuité d’une vieille pratique politique ?

La frontière entre hommes politiques et journalistes peut parfois être extrêmement mince. En témoigne la composition du nouveau gouvernement socialiste et les récents passages d’un camp à l’autre. Le dernier à avoir rejoint l’équipe gouvernementale se nomme Pierre Rancé, chroniqueur judiciaire sur Europe 1. C’est tout naturellement que ce journaliste aguerri est devenu porte-parole du ministère de la Justice aux côtés de la garde des Sceaux, Christine Taubira.

Pierre Rancé a été précédé par de nombreux collègues, venus rejoindre la formation de Jean-Marc Ayrault. Renaud Czarnès, journaliste aux Echos, a notamment été affecté au service de presse de Matignon. Récemment, David Kessler, directeur de France Culture, est devenu conseiller en culture et communication à l’Elysée. De même, Claudine Ripert-Landler, ancienne de Canal +, vient en renfort au poste de conseillère en stratégie et à l’international. Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande et journaliste à Paris Match, a elle-aussi choisi de s’entourer de journalistes. Elle dispose d’un chef de cabinet en la personne de Patrice Biancone, ancien journaliste de Radio France International.

Des habitués du pouvoir

Ainsi, nombreux sont les journalistes à avoir intégré sans complexe le gouvernement Hollande. Ce fait est-il une spécificité du gouvernement socialiste ou une vieille manie ?

Hollande est réputé pour avoir toujours eu un bon rapport avec les médias. Et les journalistes sont régulièrement accusés de n’être que des gauchistes. Peut-on en conclure pour autant que le changement de monde des journalistes est caractéristique du gouvernement Hollande ? A regarder les compositions des précédents gouvernements sous Sarkozy, Giscard d’Estaing ou Mitterrand, la réponse est non. Les journalistes sont des habitués du pouvoir, tout gouvernement confondu.

En 2007, Nicolas Sarkozy avait nommé Catherine Pégard, ancienne rédactrice en chef du Point, au poste de conseillère du Président. Elle sera suivie par George-Marc Benamou, ex de Nice Matin. De même, Myriam Lévy, ancienne journaliste du Figaro, s’est longtemps chargé de la communication de François Fillon. Jean-Marc Plantade du Parisien a lui rejoint le cabinet de Christine Lagarde, ancienne ministre de l’économie, en octobre 2007.
Lire la suite sur lexpress.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?