Israël : l’expulsion des noirs a commencé

Partager :

JPEG - 17.1 ko

Comme l’amer souvenir d’une chasse infernale. En Israël, les immigrés africains illégaux sont “traqués comme des rats dans les quartiers pauvres”. En effet, depuis dimanche où s’est envolé le premier avion avec 127 personnes de Tel-Aviv à destination de Juba, la capitale du Soudan du Sud, la déportation a commencé.

Peut-être ne s’agit-il pas déportation au sens historique, de bannissement tel qu’on en a vu dans les heures les plus sombres de l’Histoire, il n’empêche que de nombreux noirs, appelés “infiltrés”, par le premier ministre Benyamin Netanyaou, vivent actuellement dans la terreur.

Le ministre de l’Intérieur a prévenu que la vague d’arrestations n’était que le “début” d’une opération visant à se débarrasser de tous les Africains installés illégalement en Israël et qui, à ses yeux, représentent une menace pour le “rêve sioniste”.

“Soudanais du Sud, Erythréens, Ivoiriens et Soudanais” ne sont pas officiellement concernés par cette mesure d’expulsion. Ce sont donc selon M. Netanyaou qui assure que la reconduite sera faite selon la tradition juive, des “retours à la maison” volontaires. Paradoxe.

“Chez moi, au Darfour, c’est une zone de guerre, comment pourraient-ils m’expulser ?” s’interroge Zacharia Mohamed. Pourtant, la nuit dernière, la police des frontières a effectué une descente et a procédé à plusieurs interpellations.

La population est-elle acquise à l’action du gouvernement ?

Israel, peut-il violer la convention de Genève dont il est signataire, au motif qu’il faut “protéger le caractère juif d’Israël” ?

Ces Africains, pour la plupart demandeurs d’asile font l’objet de plusieurs lois en préparation dans la Knesset visant à durcir les conditions de vie des immigrants illégaux, qu’ils soient politiques ou économiques.

L’élaboration de cette politique d’expulsion et de détention drastique accélère la construction de la barrière de sécurité le long de la frontière avec l’Egypte, Israël (…). Un dispositif dissuasif à l’encontre des immigrés africains.” (Le Monde)

Selon l’express.fr soixante-dix intellectuels et artistes israéliens ont signé une pétition pour se prononcer contre le “dénigrement” à grande échelle mené par le gouvernement à l’encontre des immigrés. Reste qu’une partie active de la population est acquise à l’action du gouvernement de Netanyahou.

Le mois dernier, une manifestation contre la présence des immigrés africains avait dégénéré en violences racistes dans le sud de Tel-Aviv. Certains des manifestants avaient attaqué et pillé des magasins tenus par des Africains, originaires pour la plupart du Soudan, du Soudan du Sud et d’Erythrée.

Si l’on considère cette campagne en prenant en compte les centaines de milliers d’immigrés blancs, dans la même situation d’illégalité, on a de la peine à ne pas conclure qu’il s’agit de campagne contre les immigrés noirs.

2 Messages

  • Israël : l’expulsion des noirs a commencé le 10 juillet 2012 à 15:41, par Ashemi

    Navrant et tellement déplacé après les faits historiques relatifs à la déportation de Juifs. Un peu de coeur et de tolérance n’a jamais tué personne mais bon, la quête sionniste est tellement plus légitime.......... je suis scandalisé.

    repondre message

  • Israël : l’expulsion des noirs a commencé le 8 août 2012 à 12:16, par lams

    Juste voire comment ils se comportent avec leur propre communaute je parle des rescarpes de la schoas et avec les palestiniens qu il les on acceuillis et apres les a chasser de leur terre pour les mettres dans des camps

    repondre message

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?