Le Foll : la parité est-elle si difficile à défendre ?

Partager :

Regrettable commentaire. C’est en voulant défendre la parité dans une interview accordée à l’ Express.fr que le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a lâché cette phrase malheureuse : “Sur quinze personnes, sept sont des femmes. J’ai tenté de promouvoir des femmes au maximum, bien que nos dossiers soient très techniques.”

JPEG - 88.6 ko

Une précision qui provoque bien des remous. Depuis lundi, jour où cet entretien a été posté en ligne, de nombreuses personnes font part de leur consternation. “Je rêve quand je lis la citation de S. Le Foll sur la technicité des dossiers. En prépa Agro, il y avait 50% de femmes il y a 30 ans...”, a réagi la députée d’Eure-et-Loir, Laure de La Raudière. “ Le Foll a tenté de comprendre le sexisme mais le dossier était trop technique. Fail... Ah ! le PS et son féminisme gadget” , a renchéri Lydia Guirous, la présidente de l’association Future au Féminin. Laure Marino, Professeure à l’Université de Strasbourg et consultante, a, elle, trouvé les propos du ministre simplement “consternants”.

Najat Vallaud-Belkacem le défend

Le ministre désormais taxés de “sexiste” est défendu par son entourage qui a rappelé que le chef de cabinet du ministre “est une femme, la conseillère éducation est une femme, la conseillère budgétaire est une femme, la conseillère filières végétales et outre-mer est une femme”.

Dans cet interview accordée au site internet de l’hebdomadaire, Stéphane Le Foll explique, comment le Premier ministre a invité les membres de son gouvernement à suivre une session de sensibilisation au sexisme organisée par l’ex-égérie d’Osez le féminisme, et menée par Caroline de Haas - devenue conseillère de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

Celle-ci a d’ailleurs trouvé “injuste” que le ministre fasse l’objet de sarcasmes. “Stéphane Le Foll est l’un des ministres qui s’est le plus investi dans le travail collectif pour l’égalité des sexes et la parité, alors même qu’il a à traiter de dossiers où les questions d’égalité sont loin d’être allées de soi jusqu’à présent”, a-t-elle déclaré.

Un des conseillers du ministre a aussi fait valoir à l’AFP qu’“ un cabinet paritaire a été un objectif politique, pas une facilité. Car les femmes sont sous-représentées dans la haute fonction publique.”.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?