Port du niqab : il paie les 3 amendes d’une femme condamnée

Partager :

Un homme d’affaires français a payé lundi trois amendes de 68 euros dressées à l’encontre une femme pour port illégal du voile intégral dans la rue, afin de dénoncer la loi de 2010 qu’il juge “ liberticide” appliquée par la France.

Rachid Nekkaz est un homme de parole. Ce chef d’entreprise, spécialisé dans les nouvelles technologies et l’immobilier, s’était engagé à payer toutes les amendes des femmes condamnées pour port du voile intégral sur la voie publique. Une façon pour lui de lutter contre la loi du 11 octobre 2010, interdisant de dissimuler son visage, et qu’il juge “liberticide”.

Ce lundi, il a de nouveau été sollicité pour régler les trois contraventions de 68 euros reçues par une Française de 29 ans, originaire de Guebwiller (Haut-Rhin). Il en a profité pour dénoncer “ l’acharnement” dont était victime la jeune femme, qui avait été verbalisée deux fois le même jour à proximité de son domicile, alors qu’elle amenait ses enfants à l’école.

Un fond de défense de la laïcité et de la liberté

Rachid Nekkaz avait déjà mis la main au portefeuille il y a un an, au tribunal de Roubaix, pour payer la première amende de ce type. Si ce “ musulman laïque”, comme il se définit, s’est ouvertement déclaré contre le port du voile intégral, il est en revanche défavorable à son interdiction sur la voie publique. Lire la suite sur elle.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?