Soupçons de match truqué à Montpellier : ça ferait désordre…

Partager :

JPEG - 63.2 ko

Suspecté de match truqué, en mai dernier, sur fond de paris sportifs, le club de handball de Montpellier est dans l’expectative.

Le président de Montpellier, leader du hand français depuis 15 ans, a reconnu hier avoir été entendu sur des soupçons de match truqué sur fond de paris sportifs. Exactement la défaite 31-28 de Montpellier, alors assuré de remporter le titre de champion de France, dans la salle des Bretons de Cesson-Sévigné, alors 8e au classement et devant absolument gagner pour se maintenir. Une instruction est en cours à Montpellier dans cette affaire et des joueurs, dont certains piliers de l’équipe de France, ainsi que certains de leurs proches, seront entendus prochainement.

Rémy Lévy, avocat de profession et président de Montpellier agglomération handball (MAHB), interrogé par le Midi Libre, a reconnu que lui-même et l’entraîneur général Patrice Canayer avaient été entendus par les policiers du SRPJ de Montpellier. Dans un communiqué, le président du MAHB a annoncé que le club allait se constituer partie civile.

Etait-ce Luka Karabatic ?

“Tous les joueurs du club sont au courant de la réglementation sur les paris sportifs et sur la stricte interdiction qui leur est faite d’y participer, de quelque manière que ce soit. Les conclusions en seront donc tirées par le club en fonction du résultat de cette procédure à venir”, a dit Me Rémy.

L’information judiciaire, ouverte le 1er août, fait suite à une enquête préliminaire lancée en mai après que la Française des Jeux (FDJ) eut signalé des paris sportifs “anormaux” à la mi-temps de cette rencontre, prévoyant une défaite de Montpellier, alors privé de ses cadres Nikola et Luka Karabatic, Mladen Bojinovic, Vid Kavticnik et Samuel Honrubia, tous blessés.

A l’époque, la FDJ avait évoqué “des montants quatre ou cinq fois supérieurs à ce qu’on pouvait attendre” pour un tel match, ayant engendré des gains de plusieurs dizaines de milliers d’euros. D’après France 3, la police a découvert que des épouses ou compagnes de joueurs et de membres de l’environnement du club ont pris ces paris dans trois bureaux de tabac en région parisienne, en Bretagne et près de la capitale héraultaise.

Une version corroborée par Patrick Montel, journaliste sportif de France Télévisions, qui a publié hier sur son blog “L’histoire de la rencontre truquée Montpellier Cesson de Handball.” Selon l’un de ses informateurs, “le jour du match, dans un bar parisien, un colosse discute avec le patron. Une blonde au physique de mannequin dépose une enveloppe sur le comptoir. Le patron compte discrètement […]. 4.500 euros en liquide. Le colosse est l’un des joueurs cadres de Montpellier. La jeune femme blonde est sa compagne, animatrice sur une chaîne de la TNT (Luka Karabatic, frère de Nikola, est en couple avec la présentatrice de NRJ12 Jeny Priez, Ndlr). Elle a misé la totalité de son pactole sur Cesson.”Lire la suite sur Sudouest.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?