Un adolescent juif violemment agressé dans un train

Partager :

envoyer l'article par mail envoyer par mail
JPEG - 27.4 ko

La multiplication de ce type de violence pose la question de la montée de l’antisémitisme en France. L’agression d’un lycéen de 17 ans dans le train Toulouse-Lyon mercredi soir provoque l’indignation.

Le jeune homme a été victime d’une violente agression antisémite mercredi soir dans un train reliant Toulouse à Lyon, annonce ce jeudi le ministère de l’Intérieur.

Il est élève de l’école Ozar Hatorah à Toulouse, où trois enfants et un père de famille ont été tués par Mohamed Merah le 19 mars. L’adolescent souffre d’une interruption temporaire de travail de huit jours, une plainte a été dans la nuit au commissariat de Lyon et “les identités des deux agresseurs sont connues grâce à l’action en gare de la police ferroviaire”, précise l’Intérieur.

Selon le ministère, lors de son agression, la victime portait “un signe religieux distinctif”. Il “a été pris à partie et insulté par deux individus. L’adolescent a ensuite été agressé au niveau de la plate-forme des toilettes par ces deux mêmes individus qui l’ont roué de coups”.

Selon une source proche de l’enquête, la victime rejoignait sa famille à Lyon. Il aurait été pris à partie dans un compartiment après que les deux suspects ont remarqué une chaîne à son cou.

Dans un communiqué, l’Intérieur se dit déterminé “à combattre toutes les résurgences de ce mal profond qu’est l’antisémitisme”, “une offense aux valeurs et à l’histoire de notre République”. “Les lois de la République prévoient en réponse des sanctions sévères”, met en garde le ministère de Manuel Valls.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]