Birmanie : conclusion d’un cessez-le-feu avec les rebelles môns

Share :

Les belligérants ont trouvé un terrain d’entente hier au cours d’une rencontre avec les chefs birmans.

JPEG - 15.2 kb

Les autorités birmanes, qui ont conclu des cessez-le-feu avec plusieurs groupes ethniques ces derniers mois, ont signé un accord de paix préliminaire avec les rebelles de la minorité môn, selon le quotidien officiel «New Light of Myanmar » de ce lundi. Une délégation emmenée par le ministre des chemins de fer, Aung Min, ainsi que des représentants du Nouveau Parti de l’Etat môn se sont mis d’accord pour un cessez-le-feu. Il sera donc par cette entremise question pour les deux Etats, de commencer un dialogue politique tout en travaillant en synergie dans les secteurs de l’éducation et de la santé, précise le journal.

Les autorités ont également promis de libérer les "camarades" du parti en prison, et les deux parties se sont engagées à ne pas avoir recours aux travaux forcées. L’Armée nationale de libération môn, branche armée du parti, est l’un des groupes rebelles les plus petits, avec une force estimée à environ un millier d’hommes dans le sud-est du pays.

De nombreuses minorités, qui forment un tiers des 60 millions de Birmans, n’ont pas pacifié leurs rapports avec le pouvoir depuis l’indépendance, en 1948. Une guerre civile pour plus d’autonomie oppose depuis certains d’entre eux à l’armée. Alors que la paix avec les minorités ethniques est l’une des principales demandes de la communauté internationale, le gouvernement, qui a succédé à la junte auto dissoute il y a près de un an, a entamé des négociations avec les groupes rebelles fin 2011 et a signé des accords avec plusieurs d’entre eux. Mais des combats violents se poursuivent avec les rebelles kachin dans l’extrême nord du pays.

Forum registration required

You must be registered before participating in this forum. Please enter your personal identifier . If you have not yet registered, you must register.

Connectionregisterpassword forgotten?